Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Voyez-quel-grand-amour-nous-est-donne-1-Jn-3-1
      "Voyez quel grand amour nous est donné" (1 Jn 3,1)

"Voyez quel grand amour nous est donné" (1 Jn 3,1)

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 18 septembre 2017
  • réagir

Voilà ce que refuse de voir l’impitoyable débiteur insolvable de la parabole de l’évangile : tout l’amour qui lui est donné.


Sa dette si énorme remise, il ne devait, en réalité, pas pouvoir s’en remettre lui-même... Tant ce qui lui arrive semble à peine croyable. La grande bonté du maître ouvre devant lui un chemin là où il n’y avait pas d’issue. Mais il fallait encore à ce débiteur voir ce chemin de vie nouvelle pour l’emprunter ; il n’a pas voulu le voir et sa situation devient comme une impasse dans l’impasse où il se maintient.
En ce début d’année pastorale, nous sommes appelés sur les routes de l’alliance et Dieu nous fait grâce pour que nous nous y engagions légers, c’est-à-dire dégagés de tout ce qui alourdit notre cœur, pèse sur notre conscience et freine l’élan de nos pas vers les autres : rancune gardée, incompréhension insurmontée, querelles toujours nourries, divisions indifféremment entretenues, antipathie non dépassée, préjugés non éclairés, et toutes situations du genre qui minent secrètement nos rapports les uns aux autres en famille, au travail et même en communauté paroissiale.
Bons commentateurs de l’évangile, nous nous indignons, à raison, de l’attitude du débiteur qui se montre intraitable avec son compagnon, qui lui doit dérisoirement. Et si notre indignation se traduisait en acte ! Quelle dette pouvons-nous prendre la décision de remettre (enfin) concrètement en implorant le secours de la grâce ? Nous n’avons peut-être voulu rien entendre, rien lâcher, rien concéder, rien reconsidérer ou pas grand-chose jusqu’à maintenant, non sans raison, mais voici qu’en nous re-voyant en vérité, comme nous sommes devant Dieu qui nous aime et nous pardonne, il nous est donné de voir une lumière qui éclaire autrement les événements et toute notre histoire personnelle et communautaire. Laissons-nous conduire hors des chemins sans issue et portons réellement des fruits de grâce !
Le choix de l’indifférence ou de l’endurcissement reste à notre portée et l’Evangile nous en inspire un autre… Que l’Esprit saint « assouplisse [en nous] ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rende droit ce qui est faussé » pour que nous fassions inlassablement le choix de l’amour fraternel, conscients que nous ne pouvons pas être véritablement chrétiens autrement ! « Par-dessus tout qu’il y ait donc l’amour » (Col 3, 14) au long de cette année pastorale nouvelle, que je nous souhaite pleine de grâces pour nos familles et nos communautés. Partons, repartons du Christ ! Allons au Christ !

Père Pamphile Djokpé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour