Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Veiller
      VEILLER ?

VEILLER ?

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 décembre 2017
  • réagir

Il y a de ces paroles de Jésus qui ne nous laissent pas indifférents mais qui ne semblent pas nous inspirer concrètement pour notre vie de chaque jour.


Celles qu’il nous dit dans l’évangile de ce début de l’Avent et de l’Année liturgique peuvent être ainsi considérées : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! » (Mc 13, 33…37)
Nous l’entendons bien, mais comment pouvons-nous réellement veiller quand il fait jour et que nous avons tant de choses à penser et à faire, ou quand il fait nuit et que nous avons juste envie de dormir pour refaire nos forces ? Qui passe vraiment son temps à veiller chaque jour en pensant à la venue du Seigneur ? Je force certainement un peu l’interrogation, mais je pense qu’il est nécessaire que nous nous demandions ce que « veiller » veut dire vraiment pour nous.
Veiller, dans les moments heureux, c’est entrer déjà, parce qu’on y croit, dans la joie de ce qui ou de celui qui va venir. La veille est d’abord une attitude de foi. Je sais, je crois que quelque chose va se passer et cela me réjouit profondément à l’avance au point d’imprégner toute ma vie en attendant le moment ultime. Le fait de veiller donne ainsi chair, dans le présent, à ce que nous ne tenons pas encore mais auquel nous croyons fermement.
Veiller, c’est aussi espérer. À quoi servirait-il en effet de veiller si l’on n’attend personne, si l’on n’espère rien. Celui qui veille tient en main une flamme, la flamme de l’espérance.
Veiller, c’est également garder les yeux ouverts sur le bien à faire, sur le frère à aimer au nom du Seigneur qui va venir. C’est donc vivre activement et constamment la charité. La situation de veille est un état de pleine activité de l’esprit et du cœur en vue du bien partagé. Pour veiller longtemps, il vaut mieux ne pas être seul, mais être avec d’autres pour s’entraider fraternellement. Veiller, au total, c’est croire, espérer et aimer.
En ce temps de l’Avent qui commence, recueillons dans nos lampes pour veiller l’huile de la Parole de Dieu, que nous partagerons en particulier cette année avec l’évangile de saint Marc. Des puits de la Parole existent sur l’ensemble de notre Groupement paroissial. Nous pouvons toujours en rejoindre l’un ou l’autre. Nous pouvons même en créer de nouveaux. Il suffit de donner rendez-vous à des frères et sœurs pour partager la Parole dans la lumière de l’Esprit et un puits advient pour la joie de tous ! Allons de l’avant car c’est l’Avent !
Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour