Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Un-sens-a-la-vie

Un sens à la vie…

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 29 mai 2017
  • réagir

L’une des plus grandes recherches de l’homme hier comme aujourd’hui, c’est celle du sens de la vie.


Nous entendons beaucoup parler de « quête de sens ». L’expression traduit bien l’aspiration la plus profonde de la créature humaine, naturellement assoiffée de savoir pourquoi et pour quoi elle existe ou à quelle fin elle vit et agit. En effet, nous avons sans cesse besoin de comprendre, d’interpréter, d’accéder à une signification des choses sans laquelle il nous semble que nous sommes privés de lumière. Mais le sens, c’est aussi la direction : où va ma vie et quelle est sa fin véritable ? Aussi, le sens de la vie est-il à la fois imprimé et dévoilé dans tout le mouvement de l’existence vers cette fin.
Le sens que nous donnons à notre vie est en fait le centre de commandement de nos choix et de nos actes. Il permet que soient articulés, unifiés et intégrés dans une cohérence d’ensemble tous les aspects de l’existence humaine et tous les événements qui en marquent le cours. Une vie qui a une direction (un sens) est donc à l’abri de la dispersion. Tout (ce qui est important) a du sens dans une vie qui a trouvé son sens. Les choses y sont en lien et s’éclairent les unes par les autres. Mais le sens n’est pas suivi dès lors que l’on vit. Il faut le garder, voire le regarder, et décider de le suivre, comme un chemin.
Toute la vie terrestre de Jésus apparaît comme une grande illustration de cette expérience du sens de la vie, comme le montrent les textes évangéliques de ces dernières semaines du temps pascal. Jésus sait d’où il vient et où il va. « Je suis sorti de toi…, je viens vers toi », dit-il quand il prie son Père (cf. Jn 17, 8. 11. 13). Au long de sa mission, il a marché vers une heure, celle de sa glorification et de l’accomplissement de tout. Cette heure qui, un moment, n’était pas encore venue (cf. Jn 2, 4 ; 7, 6. 30 ; 8, 20) donne à sa mission son rythme et son sens jusqu’au moment où Jésus dira : « Père, l’heure est venue » (Jn 17, 1), ces mots étant les tout premiers de la grande prière qu’il adresse au Père. Ce qui devait s’accomplir par lui a sans cesse inspiré ce qu’il a vécu étape par étape avec ceux qui le suivaient.
Notre vie n’est pas une « vie sans but » (1P 1, 17). Elle a, en son cœur, le principe fondamental de son orientation et c’est le Christ qui nous le dévoile. Nous sommes appelés à l’existence parce que nous sommes destinés à communier à la vie de Dieu, ce qui constitue notre propre accomplissement. Est-ce vraiment cela le sens de ma vie ? Le vrai poids des choses se mesure pour nous à partir de ce don gratuit de Dieu. Alors, vers quoi, vers qui, où courons-nous dans nos quêtes ? Que l’Esprit de Pentecôte nous montre le chemin de l’essentiel !
Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour