Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Tu-es-devenu-enfant-de-Dieu
        « Tu es devenu enfant de Dieu ! »

« Tu es devenu enfant de Dieu ! »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 janvier 2016
  • réagir

En célébrant la fête du baptême du Seigneur qui clôture pour nous le temps de Noël, une lumière plus grande que celle de l’étoile suivie par les mages rendus à Bethléem nous éclaire.


Dans cette lumière, le Christ nous est révélé en son identité la plus profonde et manifesté comme Fils de Dieu. Le baptême de Jésus apparaît ainsi comme une épiphanie plus éclatante encore : Dieu le Père lui-même nous renseigne et nous montre le Fils en qui il met tout son amour.

Lui, Jésus, et lui seul est véritablement et proprement Fils de Dieu, en tant qu’il est de la même nature que le Père. Nous aussi, nous sommes pour Dieu des enfants et nous le sommes vraiment (1 Jn 3, 1) mais par adoption et par médiation. En effet, nous ne naissons pas enfants de Dieu comme nous naîtrions français par ’droit de sang’ ou ’droit de sol’. Nous ne pouvons que le devenir en accueillant dans la foi notre adoption comme un don gratuit de Dieu, manifestation de sa bienveillance et de sa miséricorde. En tant que créatures et êtres ’de chair et de sang’, nous ne sommes ni de nature ni de condition divine et ne pouvons donc entrer dans la filiation divine qu’en y étant appelés et élevés.

Nous entendons souvent dire que tous les hommes sont enfants de Dieu, comme naturellement et presqu’automatiquement. En réalité, pas tout à fait ! Tous sont créés par Dieu et ont avec lui un lien de création, certes. Mais tous sont plutôt appelés à entrer dans un lien de filiation et de création nouvelle. Les deux liens ne sont pas du même ordre : l’un est originel et l’autre est optionnel. Il appartient à chaque homme de décider de ne pas en rester à ce qu’il est par nature pour devenir pleinement, par grâce, ce qu’il a vocation d’être. C’est dans cette détermination personnelle que nous choisissons de vivre avec Dieu la relation spécifiquement filiale.

L’Esprit reçu à notre baptême place sur nos lèvres cette parole de vie : « Abba ! Père » (Rm 8, 15). Désormais, en appelant Dieu de ce nom, Père, nous trouvons le repère fondamental de toute notre existence qui est ainsi située en rapport vital à son origine et à sa fin. Sans cesse, rendons grâce à Dieu qui fait de nous ses enfants !

Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour