Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Tous-nous-les-entendons-parler-dans-nos-langues-des-merveilles-de-Dieu
        « Tous, nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu » (...)

« Tous, nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu » !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 juin 2017
  • réagir

Voici l’expérience stupéfiante et merveilleuse que font les personnes présentes à la Pentecôte : l’expérience d’être rencontrées, rejointes par les merveilles de Dieu, chacun dans sa langue maternelle.


La Pentecôte, c’est l’anti-Babel. A Babel, tous les hommes parlaient la même langue – et ce fut une catastrophe ! Cette langue unique, par l’unanimité et l’efficacité qu’elle permettait, leur servit à bâtir une tour qui monterait au ciel ; un projet grandiose qui finirait par les broyer. Un midrash sur Babel dit : lorsqu’un homme tombait de l’échafaudage, cela ne troublait personne ; mais lorsqu’une brique se brisait, c’était des pleurs... Babel pourrait être le symbole d’une culture technique de l’efficacité, avec une langue réduite au minimum requis pour produire, qui gomme les différences pour aller plus vite, pour faire plus grand. Mais Dieu ne veut pas de cette uniformité totalitaire. Il rétablit la diversité des langues : il ouvre à nouveau l’espace d’une rencontre, d’une découverte du mystère de l’autre.
A la Pentecôte, cet espace ouvert par la diversité des langues est rempli par l’Esprit Saint. En de multiples langues de feu, il investit nos langues maternelles pour faire entendre et dire d’une manière nouvelle les merveilles de Dieu ; il investit nos langues maternelles pour créer une communion où la diversité de chacun permet de manifester la richesse infinie du mystère de Dieu. Lors du dernier pèlerinage paroissial, nous avons fait cette belle expérience d’entendre en de multiples langues l’Ave Maria : ce fut une source de joie et un moment de fraternité, où la prière résonnait d’une manière nouvelle. C’est encore la grâce des puits de la Parole, qui donnent d’entendre à nouveau la Parole de Dieu et qui permettent une rencontre fraternelle et profonde. C’est aussi ce que vont vivre les 12 000 jeunes réunis ce WE pour « prier, rencontrer, chanter » au FRAT’ de Jambville…
Babel, nous le savons, est toujours d’actualité… Mais la Pentecôte davantage encore ! En la célébrant aujourd’hui, nous manifestons dans l’Eglise le don de l’Esprit qui nous rassemble dans une même communion, qui nous fait entendre et proclamer la Parole du Ressuscité chacun dans notre langue, dans notre histoire… Le don de l’Esprit qui nous révèle le Christ dans le corps que nous formons. Oui, la Révélation se nourrit de nos échos ! Echo : voilà justement le terme grec qui désigne dans ce passage des Actes le « grand bruit » qui remplit la maison des apôtres.
Alors laissons notre maison, notre communauté se remplir de cet « écho » de la Parole que l’Esprit met dans nos cœurs, partageons-le abondamment ! Et pour cela, je ne saurais trop vous inviter à la rencontre jeudi 15 juin (voir informations ci-dessous) pour découvrir les puits de la Parole qui ont commencé à se mettre en place dans notre groupement !
Père Samuel Berry

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour