Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/TELS-PAROISSIENS-TELLE-PAROISSE
      TELS PAROISSIENS, TELLE PAROISSE !

TELS PAROISSIENS, TELLE PAROISSE !

Le chemin parcouru ensemble depuis l’année dernière nous conduit aux assemblées paroissiales annoncées et nous pouvons nous en réjouir.


Une dynamique a été amorcée. Personne ne peut en douter, nous disposerons toujours des ressources nécessaires pour l’amplifier si nous prenons de plus en plus conscience que nos communautés nous sont données à aimer et à édifier. Elles nous ressemblent à bien des égards car elles reflètent nos lumières et portent nos ombres. C’est nous qui les rendons belles et vivantes, chaleureuses et fraternelles. Ne restons donc pas loin, ne partons pas tristes comme l’homme qui avait de grands biens. Restons près du Seigneur et rendons-lui gloire pour les biens inestimables dont il nous comble dans son Église. Pour que nous restions dans cette action de grâce, je nous propose en méditation ces mots remplis de lumière et de ferveur.

« Louée soit cette grande Mère, [l’Église], pour le Mystère divin qu’elle nous communique, nous y introduisant par la double porte, constamment ouverte, de sa doctrine et de sa liturgie ! Louée soit-elle pour le pardon qu’elle nous assure ! Louée soit-elle pour l’univers intérieur qu’elle nous découvre et dans l’exploration duquel sa main nous guide ! Louée soit-elle pour le désir et l’espérance qu’elle entretient en nous !
Mère chaste, elle nous infuse et nous conserve une foi toujours intègre, qu’aucune décadence humaine, aucun affaissement spirituel, si profond qu’il soit, jamais n’atteint. Mère féconde, elle ne cesse de nous donner de nouveaux frères. Mère universelle, Elle a soin également de tous, des petits comme des grands, des ignorants et des savants... Mère vénérable, elle nous assure l’héritage des siècles et tire pour nous de son trésor les choses anciennes et les nouvelles. Mère patiente, elle recommence toujours, sans se lasser, son œuvre de lente éducation et reprend, un à un, les fils de l’unité que ses enfants déchirent toujours. Mère attentive, elle nous protège contre l’Ennemi, qui rôde autour de nous cherchant sa proie. Mère aimante, elle ne nous replie pas sur elle mais nous lance à la rencontre du Dieu qui est tout Amour. Mère ardente, elle met au cœur de ses meilleurs enfants un zèle toujours attentif et les envoie partout en messagers de Jésus-Christ. Mère sage, elle nous évite les excès sectaires, les enthousiasmes trompeurs suivis de revirements ; elle nous apprend à aimer tout ce qui est bon, tout ce qui est vrai, tout ce qui est juste, à ne rien rejeter qui n’ait été éprouvé. Mère douloureuse, au cœur percé du glaive, elle revit d’âge en âge la Passion de Son Époux. Mère forte, elle nous exhorte à combattre et à témoigner pour le Christ… Mère sainte, mère unique, mère immaculée ! Ô grande Mère ! Sainte Église, Ève véritable, seule vraie Mère des Vivants ! »

(H. de Lubac, Méditation sur l’Église. Paris : Cerf, 2008, pp. 237-240)

Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour