Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Son-corps-et-son-sang-c-est-tout-lui
        Son corps et son sang, c’est tout lui...

Son corps et son sang, c’est tout lui...

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 7 juin 2015
  • réagir

La promesse de Jésus de demeurer avec nous jusqu’à la fin des temps (Mt 28, 20) se réalise particulièrement dans l’Eucharistie, grand et admirable sacrement de son corps et de son sang.


Jésus se rend en effet présent, vraiment et réellement, quand nous célébrons ce sacrement. En donnant son corps et son sang, il se donne lui-même. Autrement dit, son corps et son sang, c’est lui... c’est tout lui ! La messe est donc un lieu privilégié de la présence effective du Christ et nous devrions pouvoir, avec le secours de la grâce, l’y rencontrer.

A la messe, nous avons de bonnes raisons de chercher parfois à voir le prêtre, l’animateur de chants, les autres acteurs de la liturgie, les fidèles qui sont présents, etc. Mais notre raison d’être à la messe ne doit pas en être altérée : il s’agit d’abord pour nous de voir le Christ qui est là pour tous et qui veut poser sur nous un regard d’amour. Aller à la messe sans penser que l’on va à la rencontre de quelqu’un, d’une personne vivante, du Christ qui ouvre et balise toujours le chemin vers les autres, c’est manquer un rendez-vous de grâce. En venant à la messe, une question devrait donc passer avant et après toutes les autres : allons-nous être bien disposés et assez disponibles pour rencontrer vraiment le Christ présent ? Bien sûr, tout ce qui se passe autour de cette rencontre intérieure est important et peut être recherché comme une aide mais non pas comme une fin.

Notre participation à l’Eucharistie, si elle nous a permis d’entrer dans cette présence vivifiante du Christ, suscite en nous l’enthousiasme serein des apôtres qui traduisaient l’essentiel de leur expérience avec Jésus en ces termes simples et profonds : « Nous avons trouvé le Christ » (Jn 1, 41) ou « Nous avons vu le Seigneur » (Jn 20, 25). C’est la parole d’André qui venait d’être appelé par Jésus à son frère Pierre. C’est par ailleurs tout ce que les apôtres pouvaient dire à Thomas en l’absence de qui ils ont vu le Ressuscité. Qu’il nous soit donné à nous aussi de faire cette expérience bienfaisante toutes les fois où nous sommes en présence du corps eucharistique du Christ ! Puissions-nous avoir l’incomparable joie de dire comme Jean : « C’est le Seigneur ! » (Jn 21, 7).

Belle fête du saint Sacrement à tous !

Père Pamphile DJOKPE

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour