Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Semaine-de-l-unite-des-Chretiens
        Semaine de l’unité des Chrétiens

Semaine de l’unité des Chrétiens

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 21 janvier 2017
  • réagir

« Chacun de vous prend parti en disant : « Moi, j’appartiens à Paul », ou bien : « Moi, j’appartiens à Apollos », ou bien : « Moi, j’appartiens à Pierre »… Le Christ est-il donc divisé ? »


En pensant aux difficultés parfois rencontrées pour vivre les choses en groupement, me venait à l’esprit une version légèrement modifiée de ces mots de saint Paul aux Corinthiens : « Moi, j’appartiens à Saint-Prix », ou bien : « Moi, j’appartiens à Eaubonne », ou bien : « Moi, j’appartiens à Montlignon ou à Margency » … Mais ce qui nous réunit est bien plus fondamental !

L’attachement à une communauté, un lieu, une identité est une chose bonne et naturelle. Mais l’attachement au Christ et à son Eglise va plus loin. Une communauté réellement chrétienne est toujours une communauté ouverte à unité plus grande qu’elle, à un mouvement qui la dépasse ; c’est là qu’elle trouve sa vérité. On ne peut pas être chrétien quand on se referme sur un parti, sur un clocher, car les bras du Christ sont ouverts à tous les hommes.

A vrai dire, nous vivons déjà réellement cette ouverture et cette unité dans notre groupement, soit dans de grandes célébrations, soit dans des collaborations ou encore des temps de recollections, comme récemment pour les équipes d’accueil ou d’animation liturgique… qui portent toujours un fruit de joie et de dynamisme pour la mission. Mais si nous l’expérimentons déjà avec bonheur, nous savons aussi que ce n’est pas toujours simple !

Cela nous aide, je crois, à saisir l’enjeu de cette unité des chrétiens pour laquelle nous prions tout particulièrement cette semaine : il s’agit d’être vraiment chrétiens ! Cette unité est vitale : si nous nous refermons sur nos particularités nous perdons notre identité. Quelle tristesse que ce beau nom de « catholique » en soit venu à désigner (dans le langage courant) une partie des chrétiens pour les distinguer des autres ! On pourrait en dire autant des noms d’orthodoxe ou de protestant (qui vient du latin pro-testare = témoigner) qui appartiennent en fait à tous les chrétiens !

Bien sûr, il y a là des siècles d’opposition, d’incompréhension, de réelles divergences sur des points importants, qui ne peuvent se résoudre rapidement. Il n’en demeure pas moins que nous avons à nous ouvrir à cette unité, à la désirer et à la rechercher. C’est dans notre mission commune d’appeler les hommes au Christ que nous pourrons y travailler. Et qui sait, cette unité pourrait bien être prophétique en notre société où les identités ont tendance à se penser par exclusion…

Père Samuel Berry

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour