Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Rejouissez-vous-dans-le-Seigneur-rejouissez-vous-car-il-est-proche
      « Réjouissez-vous dans le Seigneur, réjouissez-vous car il est proche ! (...)

« Réjouissez-vous dans le Seigneur, réjouissez-vous car il est proche ! »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 18 décembre 2017
  • réagir

Dieu nous veut heureux.


Ce sera le premier mot de l’enseignement de Jésus ; et c’est pour que nous goûtions le bonheur et la paix qu’Il est venu en notre monde, comme le chantent les anges dans la joie la nuit de Noël. L’Avent est un temps de joie, car il nous fait revivre l’attente de cet heureux avènement : la naissance parmi les hommes du Fils de Dieu ; et ce 3ème dimanche de l’Avent nous invite tout particulièrement à entrer dans cette joie ! Saint Jean-Paul II écrit : « Savoir qu’Il n’est pas loin, mais proche, qu’Il n’est pas indifférent, mais plein de compassion, qu’Il n’est pas un étranger, mais un Père miséricordieux qui nous suit avec amour dans le respect de notre liberté : tout cela est le motif d’une joie profonde sur laquelle l’alternance des événements quotidiens n’a pas de prise ».
Dieu se fait proche pour habiter avec nous et nous donner paix et bonheur. Mais nous, sommes-nous vraiment contents de Lui, jusqu’à nous laisser entrainer dans Sa joie – ou bien restons nous attachés à nos problèmes ? Sommes-nous prêts, pour un moment, à dépasser nos préoccupations immédiates, à laisser là nos inquiétudes, à déposer le fardeau de nos épreuves, parfois bien douloureuses, pour accueillir cette joie ? Sommes-nous disposés à abandonner nos revendications, notre mécontentement vis-à-vis de nous-mêmes, ou nos ressentiments profonds qui demandent réparation, pour considérer le don qui nous est fait ?
Ouvrons sans réserve et sans mérites notre cœur à cette joie ! « La joie emplit le cœur lorsqu’on a rencontré la certitude que la vie n’est pas un chemin qui va vers rien » (Abbé Pierre). Par la rencontre du Christ, notre vie va vers la lumière, et plus profonde que toute difficulté, cette joie emplit notre cœur. Nos inquiétudes et nos épreuves n’auront pas disparu, mais nous les vivrons et les porterons avec ce Dieu qui a souci de nous. Car le propre de la joie chrétienne est de pouvoir coexister avec la souffrance et l’illuminer… Et nos mécontentements futiles, nos mines renfrognées fondront comme neige au soleil !
Père Samuel Berry

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour