Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Quel-accueil

Quel accueil !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 20 septembre 2015
  • réagir

Depuis début septembre, je fais la belle expérience d’être accueilli au sein de cette communauté, où j’ai tant à apprendre et découvrir.


Une expérience d’autant plus belle qu’elle renvoie à plus grand que moi : des multiples attentions qui me sont témoignées jusqu’à l’énergie déployée pour celte journée de fête, tout me dit que cet accueil veut honorer Celui qui m’envoie, selon la parole de Jésus dans l’Evangile : "Celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui ’a envoyé".

Dans un tout autre registre, les vagues de réfugiés qui affluent nous interpellent aussi sur notre manière d’accueillir. Au-delà des questions légitimes qui se posent, le vaste élan de générosité dont nous sommes témoins exprime une réalité belle et profonde : la reconnaissance d’un frère dans l’homme en détresse, qui sollicite le meilleur de moi-même et révèle finalement notre commune dignité, notre commune origine dans le cœur de Dieu.

L’Evangile de ce jour place en son cœur cette attitude d’accueil comme la clef pour recevoir cette visite bienfaisante de Dieu. Il nous invite à vivre tout particulièrement cette expérience au sein de notre communauté, à nous accueillir les uns les autres comme des envoyés du Seigneur Jésus, afin de recevoir les uns par les autres le don de sa présence.

Il ne suffit pourtant pas simplement d’accueillir. En mettant cet enfant au centre et en le donnant en exemple à ses disciples, Jésus pointe autre chose : il nous dit que pour être accueilli, il faut se faire petit. Celui qui s’impose, par la force, la ruse, ou encore par l’étendue de ses talents n’a pas besoin d’être accueilli ; au contraire, il brise la possibilité même de l’accueil. Celui qui vient en conquérant oblige à la défensive. Seul peut être accueilli celui qui est désarmé, vulnérable, et qui en appelle à notre sollicitude.

C’est précisément le chemin choisi par Dieu pour venir nous rencontrer : Il a voulu que nous puissions l’accueillir, et pour cela il s’est fait petit, comme un enfant. Voilà le chemin que nous sommes aussi invités à suivre ! Pour nous accueillir les uns les autres, il nous faut devenir capables d’être accueillis, c’est-à-dire être comme cet enfant, sans prétentions à être quelqu’un, à valoir quelque chose ; abandonner « la jalousie et les rivalités qui mènent au désordre » et accepter d’être envoyés tels que nous sommes. Alors nous pourrons vivre de celte sagesse des petits qui rendra notre communauté « pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits ».

En signe de cela, à l’occasion du jubilé de notre diocèse, l’Evangile de Luc nous sera porté par des petits, personnes en situation de handicap ou de précarité. A leur suite, cette année, apprenons à être ces petits, humbles porteurs de la présence de Dieu les uns pour les autres et pour le monde, afin que soit accueilli dans tous les coeurs Celui qui nous envoie !

Père Samuel Berry

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour