Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Quand-l-Eglise-parait-inflexible-et-intransigeante
        Quand l’Église paraît inflexible et intransigeante…

Quand l’Église paraît inflexible et intransigeante…

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 2 octobre 2015
  • réagir

À la question de la possibilité du divorce posée par des pharisiens dans l’évangile de ce dimanche, Jésus répond sans équivoque en référant à ce qu’il y a de plus originel dans la création de l’homme et de la femme.


Mais l’évangile rapporte qu’une fois « de retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question » qui semble alors revêtir pour eux un intérêt particulier. La démarche des disciples est reprise sans cesse dans l’Église et dans le monde, portant encore la question du divorce et de tout ce qui peut s’ensuivre spirituellement et sacramentellement au rang des grandes préoccupations pastorales de notre temps.

L’Église y répond et, si nous pensons au Synode sur la famille qui s’ouvre ce 4 octobre, nous pouvons dire que l’Église veut mieux y répondre. Il faut seulement qu’en entendant les appels des hommes et des femmes d’aujourd’hui, elle reste fidèle à l’évangile de toujours. Qu’attend-on souvent d’elle ? Qu’elle dise ce qui nous convient ou qu’elle annonce ce qu’elle a reçu mandat de porter au monde ? Quand elle accompagne la marche des fidèles dans la foi célébrée, l’Église apparaît parfois intransigeante et intolérante là même où, sans doute, elle s’inscrit dans la fidélité à l’évangile du Christ. Il ne serait pas sans intérêt de se demander si nos accusations portées sur l’institution ecclésiale en certaines matières ne sont pas des refus implicites du message évangélique lui-même…

Au fond, l’Église est gardienne du dépôt de la foi, non pas parce qu’elle en a disposé ainsi mais parce qu’elle en a reçu vocation et mission de son divin Fondateur, le Christ. On ne doit pas oublier, pour bien cerner l’enjeu en présence, que l’Église est d’institution divine. Elle est donc une réalité complexe aux dimensions visible et invisible, terrestre et céleste, souffrante et triomphante parce qu’humaine et divine. Ce qu’elle enseigne ne peut vraiment pas se réduire à des avis ou des opinions de quelques Papes, cardinaux, évêques, experts ou théologiens. Ce qu’elle doit proclamer ne peut pas non plus prendre seulement en considération quelques avis ou envies variables des fidèles. La formulation du message qu’elle transmet est humaine mais le message lui-même ne l’est pas puisqu’il vient de Dieu. Et sur ce point, nous pouvons comprendre que l’on ne comprenne pas l’Église surtout quand on n’est pas croyant ! Cette conception de la nature même de l’Église est fondamentale et se pose comme point de départ pour une approche juste des orientations qu’elle prend. Que l’Esprit nous éclaire toujours !

Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour