Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Ne-mettons-pas-de-limites-a-l-oeuvre-de-Dieu
        Ne mettons pas de limites à l’œuvre de Dieu !

Ne mettons pas de limites à l’œuvre de Dieu !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er avril 2017
  • réagir

« Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond… D’où as-tu cette eau vive ? » demandait à Jésus la femme de Samarie ; et les pharisiens interrogeaient celui qui avait été aveugle : « comment a-t-il fait pour t’ouvrir les yeux ? »


Mais aujourd’hui, plus d’interrogation sur la manière d’agir de Jésus, plus de « comment ? » étonné ; il ne reste que cette affirmation fataliste : « Si tu avais été là… ». Comme nous pourrions aussi le dire pour nous même, face à un deuil, une épreuve qui a changé le cours de notre vie : si tu avais été là, les choses auraient été différentes…. Sous-entendu : maintenant, c’est trop tard, c’est fini, on ne peut plus rien faire. Comme on dit parfois de manière imagée : « c’est mort ! ».

Sainte Thérèse d’Avila disait à ses sœurs : « Dieu aime extrêmement qu’on ne pose pas de limites à ses œuvres ». C’est justement là où « c’est mort », là où nous ne pouvons plus rien, que le Seigneur vient ouvrir une espérance, au-delà de toute attente. Lui qui a su combler la soif de cette femme et ouvrir l’aveugle à la lumière, il nous rejoint là où nous n’avons plus aucune prise, là où nous ne pouvons même pas aller… « Crois-tu que je peux faire cela ? »

Ne pas mettre de limites à l’œuvre de Dieu… Voilà le secret de la foi à laquelle le Seigneur nous invite : ne pas mesurer notre foi à ce que nous pouvons voir, envisager ou comprendre, car il va bien au-delà. Croire qu’il est véritablement « la résurrection et la vie », au-delà de toute mort, en toutes circonstances. Croire d’une foi totale. Jésus ne nous affranchit pas de la loi de la mort : il nous invite à croire au cœur même de la mort, à croire jusque-là.

Cette foi assume la mort et nous ouvre à la vie que Dieu veut nous donner. En acclamant le Seigneur, dimanche prochain, avec nos rameaux, nous entrerons avec lui à Jérusalem, nous entrerons avec lui dans sa passion, car nous reconnaissons que c’est là que jaillit la vie éternelle. C’est à cette profondeur que se joue finalement le mystère pascal que nous nous préparons à célébrer : passage par la mort, passage vers la Vie !

Père Samuel BERRY

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour