Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Le-Careme-le-temps-de-la-Transfiguration
        Le Carême : le temps de la Transfiguration

Le Carême : le temps de la Transfiguration

Vous avez déjà observé le visage de quelqu’un qui était triste, inquiet, et à qui on vient annoncer une merveilleuse nouvelle. Quel changement !


Avant, ce visage était comme éteint, fermé. Après, il rayonne de vie, de lumière, de chaleur, de joie... On dit parfois d’un tel visage qu’il est transfiguré par la joie. C’est le même visage, mais la joie, la vie, la tendresse, la lumière qui étaient cachées dans le cœur apparaissent soudain sur le visage.

Vous avez déjà été seul sur une route inconnue. La nuit était noire, la pluie rendait périlleuse la succession rapide des pentes et des courbes. Soudain, en quelques instants, un immense éclair a illuminé tout le paysage. Vous vous êtes senti rassuré après avoir vu l’ensemble de la route.

Vous vous êtes déjà arrêté dans une ambiance chaleureuse pour partager des confidences sur vous-même avec des intimes. Et alors en confiance, à l’abri des jugements et des préjugés. Une atmosphère de bien-être vous enveloppait comme la chaleur d’un bon feu qui réchauffe et fascine. Cette expérience-là vous avait donné le goût de faire la vérité sur vous-même, de montrer qui vous êtes et d’aller jusqu’au bout de vos perceptions intérieures et de vos possibilités.

Dans le cœur de Jésus était caché tous le mystère de Dieu, qui est la vie, la lumière éternelle, la beauté infinie. Mais, un jour, sur une montagne, Jésus a voulu montrer cette gloire de Dieu, cette beauté éclatante qu’il portait en lui comme un secret merveilleux ! Pour quelques instants, il a laissé voir à ses amis qui il était vraiment : le Seigneur de la Gloire ! C’est ce mystère de la Transfiguration que nous célébrons aujourd’hui.
Six jours après avoir fait l’annonce à ses disciples qu’il lui fallait s’en aller à Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être mis à mort et le troisième jour, ressusciter, Jésus leur révèle véritablement qui il est.

Dimanche dernier, Jésus nous montrait qu’il était, comme chacun de nous, un être sollicité par la tentation, par le mal, par des choix contraires à la vie de Dieu. Aujourd’hui, à Pierre, Jacques et Jean, Jésus montre sa nature divine. C’est dans ce contexte qu’il les emmène à l’écart, au mont Thabor selon la tradition, une montagne élevée qu’on aperçoit de loin sur la route. À travers son corps d’homme, une lumière divine se dégage et l’enveloppe. Jésus montre sa divinité, sa grandeur, la gloire de Dieu
qui est en lui. C’est toute une expérience pour les disciples. Pierre, Jean et Jacques ont vite oublié le bouleversement de leur cœur à l’annonce que Jésus venait de leur faire de sa passion. Jésus a laissé entrevoir sa victoire sur le mal et sur la mort. Il a laissé entrevoir l’immortalité, une transfiguration totale, sa résurrection d’entre les morts par la puissance du Père.

Monter sur la montagne aujourd’hui, c’est accepter de faire des efforts pour quitter ce que l’on fait, pour faire silence, pour tourner son cœur entièrement vers le Seigneur et vers sa Parole. Il y a bien des moments dans notre vie où le Seigneur nous invite à le rejoindre sur la montagne. Bien sûr, nous ne verrons pas avec nos yeux la Gloire du Seigneur. Mais nous comprendrons, peu à peu, et de mieux en mieux, que ce Seigneur de la Gloire habite notre cœur ! Qu’il est toujours avec nous, pour nous aider à vivre son Alliance.
Nous comprendrons qui Il est. Ce n’est pas un Dieu lointain, un être suprême, un grand horloger. Nous comprendrons l’existence de Dieu, Père, de Dieu Fils, en Jésus, et de Dieu, Esprit Saint au cœur de notre vie et discrètement présent au dedans de nous. Notre manière de voir Dieu et de voir le monde changera peu à peu. Notre manière de dialoguer avec lui dans la prière changera aussi. Nous ne sommes plus seuls avec nos échecs, nos maladies, nos dépressions, nos impasses de toutes sortes. Le Christ victorieux du mal et de la mort est avec nous. Il est notre force, notre rayon d’espérance, notre transfiguration.

Site de la paroisse St François d’Assise, Québec

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

mai 2018 :

Rien pour ce mois

avril 2018 | juin 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour