Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/L-oint-de-Dieu-tout-pres-de-nous
        L’oint de Dieu, tout près de nous !

L’oint de Dieu, tout près de nous !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 19 juin 2016
  • réagir

À la question de Jésus de savoir ce que les gens disaient de lui, les disciples lui répondent qu’il est pris pour Jean-Baptiste, Élie ou un prophète d’autrefois.


Jésus est donc pris pour un autre et pas vraiment pour lui-même. S’il paraît grand, c’est sans doute par participation à une grandeur du passé. Il est tout près, mais on va le chercher loin, très loin. Et lui, par la parole de Pierre, se révèle l’oint de Dieu : « Tu es le Christ, le Messie de Dieu. » (Lc 9, 20). Il suscite et accomplit les temps nouveaux et nous arrache à tout enfermement dans le passé. « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil » (Qo 1, 9), sauf en effet celui qui est lui-même notre « Soleil levant » (Lc 1, 78), le Christ. En lui, advient une incomparable nouveauté et par lui, tout est sans cesse renouvelé.

Le titre de Christ est une traduction grecque du mot Messie qui signifie oint (ayant reçu l’onction). Avant Jésus, toute personne mise à part pour une mission particulière venant de Dieu était consacrée par une onction d’huile. C’était le cas des rois, des prêtres et de certains prophètes. À lui seul et de façon parfaite et définitive, Jésus assume toutes ces fonctions royale, sacerdotale et prophétique. Bien plus, sa sainteté et sa puissance qui frappaient ces auditeurs ont conduit à reconnaître en lui celui qui comblait l’espérance messianique d’Israël si bien qu’au temps apostolique, Christ ou Messie devient le nom propre de Jésus.

Dans la consécration de Jésus, l’onction d’huile ne garde qu’une valeur symbolique infiniment dépassée et assumée par une onction de !’Esprit-Saint. Jésus lui-même s’attribue justement la prophétie d’Isaïe et proclame : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. » (Lc 4, 18). Fidèle à sa profession de foi, Pierre témoigne en faveur du Ressuscité que « Dieu l’a oint de !’Esprit Saint et de puissance » (Ac 10, 38).

Pour nous donc, Jésus le Christ est celui que le Père a choisi, consacré et envoyé pour instaurer son Royaume parmi nous et nous sauver. Oints au baptême et à la confirmation (ou encore à l’ordination pour les prêtres et les évêques), nous avons pris le visage du Christ à qui ressemble de plus près notre être intérieur. Alors, comment nous voyons-nous dans la lumière des sacrements reçus et que disons-nous de nous-mêmes dans la foi en ce que Dieu accomplit en nous ? Nous sommes qui nous sommes, certes. Mais nous sommes plus profondément qui Dieu enfante sans cesse en nous. Sans doute beaucoup plus que nous pouvons l’imaginer, il y a un enfant de Dieu qui croît en nous ! Quelle merveille !

Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour