Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/L-eglise-de-la-Nativite-de-Notre
      L’église de la Nativité de Notre Dame

L’église de la Nativité de Notre Dame


Rue Roger Salengro
95580 MARGENCY

Lorsqu’elle fut consacrée, l’église eut pour nom "La Nativité de la Très Sainte Vierge".
Aujourd’hui c’est l’église de "La Nativité de Notre Dame", fêtée le 8 septembre.

L’église est ouverte de 9h à 18h, tous les jours de la semaine.
Le samedi, messe anticipée à l8h.

Hier, la chapelle du château

Elle est belle notre petite église de type gothique, recueillie et qui invite à la prière. Il y aurait tant à dire sur son histoire, riche en événements ... Découvrons quelques faits marquants :

On pense qu’à l’origine, elle n’était que la chapelle du château, dépendant de la paroisse d’Andilly. Elle fut consacrée en 1548, sous le vocable de La Nativité de la Très sainte Vierge. En 1698, les habitants de Margency, se sentant abandonnés par le curé d’Andilly, demandèrent à l’Archevêque de Paris (et obtinrent) l’érection de leur village en paroisse, donnant comme argument la présence dans leur église d’un baptistère, qui y est encore aujourd’hui. C’est ce qui permit plus tard la création de la commune de Margency.

Désaffectée à la Révolution, l’église ne fut pas tout de suite rendue au culte à l’époque du concordat. En 1812, elle faillit être mise en vente. Après bien des péripéties, elle recouvra le droit de recevoir des fidèles et fut de nouveau consacrée.
En parcourant l’église, on peut découvrir, entre autres richesses, un tableau de l’école hollandaise représentant la Sainte Famille, et une statue de la Vierge à l’enfant, tous deux du XVIIe siècle. Les vitraux, du XIXe siècle, représentent l’Annonciation, le Baptême du Christ, l’Assomption, ainsi que saint Charles Borromée donnant la communion aux malades de la peste.

Une église rescapée
Au cours de son histoire, l’église a été plusieurs fois menacée de démolition, mais chaque fois, les habitants de Margency ont tenu à la conserver : elle a connu de nombreuses et importantes rénovations et transformations (y compris la construction d’un presbytère, aujourd’hui démoli). La première restauration a eu lieu en 1650, la dernière en 2001-2002. Les paroissiens, aujourd’hui, sont conscients que leur attachement à leur église, nommée maintenant La Nativité de Notre Dame, fêtée le 8 septembre, s’inscrit dans une longue tradition.
Guy Desnouhes et Jean-Louis Farcy
extrait, Entre Val et Clochers, n°29


Désaffectée à la Révolution, l’église ne fut pas tout de suite rendue au culte à l’époque du concordat.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour