Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Journee-missionnaire-mondiale
        Journée missionnaire mondiale

Journée missionnaire mondiale

"Va, je t’envoie"


Une dimension universelle

Créée en 1926 par le Pape Pie XI, la journée missionnaire mondiale est comme une fête de famille pour l’Eglise « répandue à travers le monde ». Elle est la fête de la catholicité et de la solidarité universelle. Catholique signifie universel et non pas européen, ni français.

C’est l’occasion d’être en lien et de s’informer sur l’universalité de l’Eglise dont le dynamisme est bien réel, même si notre monde occidental ne le perçoit pas toujours. Les récents voyages du Pape François nous montrent des communautés ecclésiales débordantes de joie de croire au Christ.

Quels sont les enjeux de cette journée ?

Elargir notre regard aux Eglises d’ailleurs. Même si nous avons le sentiment que l’Europe est devenue un champ de mission difficile, nos regards ne doivent pas s’arrêter aux portes de notre paroisse ou de notre diocèse.

  • L’Eglise d’Afrique est jeune et pleine de promesses. Même si aujourd’hui elle est en capacité de nous donner des prêtres, elle fait face à plusieurs défis comme : l’inculturation, la faim, la pauvreté et les guerres ethniques fratricides.
  • L’Eglise d’Asie, encore petite, doit lutter contre la tentation de devenir « une église aisée pour des gens aisés ». (cf le pape François en Corée) « Les martyrs de la communauté chrétienne ont dû choisir entre suivre Jésus et le monde ». Elle est passée de 200.000 à plus de 5 millions de fidèles en 60 ans. A cette Eglise tonique, le Pape a demandé qu’elle poursuive son œuvre missionnaire chez elle, mais plus largement en Asie. Aux Philippines, avec 85 % de catholiques, l’Eglise est très présente dans la société et surtout auprès des enfants défavorisés.
  • En Océanie, les cataclysmes météorologiques et séismiques ont accentué la pauvreté. L’Eglise est très sollicitée au plan social et éducatif pour maintenir le développement et la dignité des personnes.
  • L’Eglise d’Amérique du Nord est constamment appelée à reconnaître l’exigence de devenir témoin des valeurs de l’Evangile, dans une société sans repères mais qui imagine qu’il lui appartient de « façonner » le monde entier ! Le pape vient d’y effectuer un voyage exceptionnel et n’a pas manqué d’adresser aux délégués de l’ONU des recommandations pour le respect de la vie et de la planète.
  • L’Eglise d’Amérique latine est, elle aussi, appelée à vivre la mission et relever le défi de la pauvreté. Le Pape François lors de son voyage en Bolivie, a eu des mots très forts pour encourager les fidèles à affronter les situations d’injustice.
  • Au Proche-Orient, les églises chrétiennes souffrent des guerres fratricides qui ensanglantent la région. Les chrétiens sont parfois obligés de s’enfuir.

Cette année, le thème de la journée est « VA, JE T’ENVOIE ! »

C’est un appel à renouveler notre ferveur pour la joie d’annoncer l’Evangile là où nous sommes : en famille, entre amis, dans le quartier, dans la vie professionnelle ou associative, parce que nous avons été baptisés pour témoigner.

Père Dominique Pissot

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour