Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Jesus-fut-conduit-au-desert-par-l-Esprit
        Jésus fut conduit au désert par l’Esprit…

Jésus fut conduit au désert par l’Esprit…

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 6 mars 2017
  • réagir

Quelle idée étrange ! Pas vraiment l’endroit idéal : le désert évoque la sécheresse, le manque de vie, la monotonie, la solitude. Jésus est conduit au désert par l’Esprit pour nous rejoindre dans nos déserts : pour nous, il affronte l’épreuve où guette le tentateur ; pour nous, il fait du désert le lieu d’un chemin nouveau, d’une expérience renouvelée de l’amour de Dieu.


Nos déserts sont multiples… Désert de la maladie : nous sommes affaiblis, diminués, fatigués, dépendants d’un lourd traitement ; désert familial : l’amour éteint au fil des jours, le dialogue et les petites attentions touchantes remplacés par des paroles dures, des reproches, des rancunes, des relations compliquées avec les enfants ; désert d’un échec professionnel : une carrière au point mort, la jalousie d’un collègue qui nous enfonce, des tensions avec un patron… Et, plus fondamentalement, désert spirituel : manque de saveur et d’élan dans notre vie, sécheresse, lassitude et éloignement de Dieu.

Autant de lieux où nous faisons l’expérience de nos limites, où nous sommes durement éprouvés ; et dans ce désert, la voix du tentateur se fait entendre pour nous détourner de Dieu, nous isoler et nous enfermer. On découvre son incapacité et ce à quoi conduit l’infidélité : la mort par refus. Le murmure d’amertume qui gagne notre cœur conduit à se rendre aveugle aux merveilles de Dieu, sourd à sa parole.

Tout cela, Jésus l’affronte pour nous, fidèlement, pleinement. Il nous révèle ainsi, au cœur de ce désert, la source vive de la Parole, de la tendresse, de la fidélité et de la miséricorde de Dieu. Il nous invite à consentir au désert, en apprenant de lui que c’est là que Dieu veut parler à notre cœur. Le désert est un lieu d’épreuve de la fidélité, de l’infidélité souvent… mais lieu, aussi et surtout, où on fait l’expérience du pardon, de la miséricorde de Dieu, du renouvellement de l’alliance, qui nous ouvre de nouveaux horizons.

C’est cette source vive, cette eau dont Jésus nous dit « si tu savais le don de Dieu ! », que nous chercherons ensemble, patiemment, courageusement, durant tout ce temps de carême, avec les catéchumènes, avec tous ceux qui sont plus particulièrement éprouvés et sur qui nous veillerons… Afin que la Pâques qui se profile soit, cette année encore, une entrée plus profonde dans la vie nouvelle !

Père Samuel Berry

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour