Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Il-est-toujours-l-heure-d-aimer
      IL EST TOUJOURS L’HEURE D’AIMER !

IL EST TOUJOURS L’HEURE D’AIMER !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 30 novembre 2017
  • réagir

Une année se termine, charriant son lot de joies et de peines ; une autre va suivre, dans ce cycle toujours recommencé du temps qui passe… mais pour aller où ?


La fête du Christ Roi de l’univers, qui clôt l’année liturgique, nous rappelle que la victoire totale et définitive du Christ est le terme de l’histoire et jette une lumière réconfortante sur cette fin du temps si troublante.
Pourtant cette fête n’est pas seulement l’annonce du moment ultime où le Christ règnera pleinement sur l’univers enfin réconcilié avec Dieu : elle célèbre déjà le Christ maître des temps et de l’histoire toute entière. Elle n’est pas un réconfort pour laisser le temps des hommes s’écouler jusqu’à ce terme lointain et victorieux : elle est le signe que nous vivons déjà dans un temps transformé, illuminé par la Pâque du Christ. Car le temps chrétien n’est pas le temps des hommes !
Le temps des hommes, la succession des jours, des mois, des années, nous échappe : il s’écoule comme dans un sablier et on ne peut rien en retenir. Le temps chrétien, au contraire, est un temps sauvé, tout entier marqué de la victoire du Christ qui lui donne sens. Il ne s’écoule pas en pure perte, car chaque instant est porteur de cette vie qui demeure à jamais. Chaque minute peut s’ouvrir à l’éternité, chaque heure peut être une porte sur la plénitude du Royaume, chaque jour peut manifester la victoire du Christ.
Ce temps, c’est la minute où l’on s’arrête pour réconforter un pauvre par un sourire et quelques mots, l’heure donnée pour visiter une personne malade, la journée employée pour secourir un frère ou une sœur dans la détresse. C’est le temps passé à aimer, gratuitement, humblement, à prendre soin des blessures, des pauvretés, des fragilités de ceux que nous rencontrons. « Ce que vous avez fait à un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait », dit le Seigneur.
Chacun de ces instants marqués par la gratuité de l’amour nous fait rencontrer le Christ-Roi, ouvre notre temps à sa victoire et à son règne ; chacun de ces instants s’inscrit dans la trame de l’éternité. Alors, si le temps nous presse et nous entraine dans sa fuite trop rapide, souvenons-nous qu’il est toujours l’heure d’aimer !
Père Samuel Berry

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour