Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Grandir-dans-la-foi-en-Jesus-ressuscite
        Grandir dans la foi en Jésus ressuscité

Grandir dans la foi en Jésus ressuscité

Qui donc aujourd’hui n’est pas effrayé ou du moins marqué par les violences que nous vivons en ce monde ?


La prière d’Habacuc n’a rien sans doute rien perdu de son actualité. « Combien de temps, Seigneur, vais-Je t’appeler au secours et tu n’entends pas, crier contre la violence et tu ne délivres pas ? Pourquoi m’obliges-tu à regarder l’abomination et restes-tu à regarder notre misère ? »

L’existence du mal et de la souffrance est une réalité qui semble s’opposer à la foi. Pour beaucoup, elle est comme un obstacle infranchissable. Comment concilier l’existence d’un Dieu bon et tout-puissant avec le mal qui rôde autour de nous chaque jour ? Et l’on peut comprendre ces personnes, la raison est de leur côté.

Le mal n’est pas une question théorique ou philosophique, pour beaucoup il est une épreuve chargée de souffrance, et même souvent il conduit à la mort. Saint Paul nous donne une clé pour grandir dans la foi et dans l’espérance : « Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné mais un esprit de force, d’amour et de bon sens. N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur ... prends ta part de souffrance pour l’annonce de l’Evangile. »

Oui c’est bien dans l’Evangile que nous trouvons la réponse de Dieu face au mal. Certes, Dieu ne fait pas ce qu’Habacuc aurait souhaité, d’une manière miraculeuse. Dieu n’impnse pas la paix du haut de son trône. Il a fait beaucoup mieux : Dieu s’est fait homme. « S’étant fait homme, il s’est anéanti plus encore jusqu’à mourir et à mourir sur une croix ». II a pris sur lui toutes les injustices et les souffrances. Dieu n’a pas expliqué le mal, son Fils Jésus l’a pris sur lui.

La réponse de Dieu au mal, ce sont les bras ouverts de Jésus sur la Croix. Jésus lui-même est passé par le chemin humain de la désespérance « mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Avant d’affirmer son espérance et sa confiance : « Père, en tes mains, je remets mon esprit » Cette espérance trouvera son accomplissement dans la victoire de la résurrection comme par un dépassement définitf.

Demandons au Seignellr de nous faire grandir dans la foi qui nous fait vivre et qui nous libère, en disant el en redisant souvent : « Je crois en Dieu crucifié, mort et enseveli », en n’oubliant pas d’ajouter : « Je crois en Jésus ressuscité d’entre les morts, je crois en !a résurrection de la chair et en la vie éternelle » AMEN !

Père Dominique

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

mai 2018 :

Rien pour ce mois

avril 2018 | juin 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour