Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Dieu-d-abord-et-nous-toujours
        Dieu d’abord … et nous toujours !

Dieu d’abord … et nous toujours !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 25 février 2017
  • réagir

Les paroles de Jésus dans l’évangile de ce dimanche résonnent au cœur de nos nombreuses inquiétudes et préoccupations du quotidien, nous invitant à y ré-établir l’ordre de priorité dans lequel nous pouvons garder toute notre liberté personnelle pour mener non pas une vie mais notre vie : « Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice… »


Il s’agit là d’un point de départ. Mais on ne peut le laisser loin derrière soi à mesure que l’on avance car il indique sans cesse l’orientation de toute la marche de notre existence. On ne peut s’en éloigner sans risquer de se perdre. On repart donc toujours de là…
En entendant l’invitation de Jésus, nous ne manquons pas de désir d’y répondre. Mais nous pouvons nous trouver bien vite rattrapés par la réalité de notre quotidien qui nous place souvent dans une situation de tiraillement entre deux priorités, Dieu et nous. Nous pensons souvent que Jésus nous demande de nous occuper d’abord de Dieu et ensuite de nous-même. Mais en fait, il n’y a pas un « avant » exclusif qui serait pour Dieu et un « après » exclusif qui serait pour l’homme. En réalité, nous disons « Dieu d’abord » et nous disons en même temps « l’homme toujours ».

Que pouvons-nous imaginer en effet faire à Dieu qui soit sans aucun bénéfice pour nous-même ? Dieu n’a pas besoin que nous lui donnions quelque chose qui lui serait nécessaire ou que nous nous occupions d’affaires qui seraient proprement siennes avant de passer à ce qui nous concernerait personnellement. Ce que nous faisons en pensant à Dieu, nous le faisons toujours pour nous : « Nos chants n’ajoutent rien à ce que tu es, dit une Préface, mais ils nous rapprochent de toi. » Nous cherchons donc le royaume de Dieu en sachant qu’il est pour nous, qu’il nous est donné. Quand nous le cherchons, nous cherchons au fond notre bien véritable et quand nous l’accueillons, nous nous trouvons nous-même.

Nous ne donnons rien à Dieu en le perdant ou en nous risquant. Placer notre confiance en lui, c’est (aussi) croire qu’il ne vient ni prendre notre place ni nous enlever ce que nous avons ou que nous savons faire. Le temps du carême dans lequel nous entrons dans quelques jours nous donnera des occasions de renouveler cette confiance. Pour cela, il nous faudra laisser dissiper en nous l’illusion que nous pouvons par nous-mêmes nous donner la vie aujourd’hui à force de soucis et de préoccupations. Nous vivons et agissons en n’oubliant jamais que « dans toutes nos œuvres, [Dieu] lui-même agit pour nous » (Is 26, 12). Soyons toujours heureux de mettre notre confiance en lui !

Père Pamphile DJOKPÉ

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

mai 2018 :

Rien pour ce mois

avril 2018 | juin 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour