Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Deux-phares

Deux phares

En ce début Octobre, aux premiers jours de l’automne, la liturgie nous donne de célébrer deux grands saints de notre Eglise, deux phares pour guider les chrétiens que nous sommes : Sainte Thérèse de Lisieux le 1er Octobre et Saint François d’Assise le 4.


Thérèse de Lisieux est née en 1873. Ses parents avaient une foi très profonde. Très jeune, elle se sent appelée à se donner entièrement au Seigneur et comme ses sœurs ainées, elle choisit le Carmel. Mais elle est trop jeune pour y entrer. Avec audace, elle décide de se rendre à Rome avec son père pour demander au Pape Léon XIII une permission spéciale pour entrer au Carmel à l’âge de 15 ans. Au Carmel, elle reçoit le nom de Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face. Totalement effacée et donnée aux autres, sa vie discrète ne présente rien d’extraordinaire. On lui demande de former les novices, elle n’a pourtant que vingt et un ans. Et c’est alors que se manifestent les premiers signes de la maladie, la tuberculose. Elle va s’offrir en « victime d’amour » à la miséricorde de Dieu pour le salut des hommes et entre alors dans une « nuit spirituelle » et une agonie qui ne s’achèvera que le jour de sa mort en 1897 à l’âge de 24 ans.
Elle a ouvert cette « petite voie » qui est offerte à tout homme de bonne volonté. Cette « enfance spirituelle » à laquelle elle nous invite n’a rien d’une attitude infantile mais elle correspond à l’appel du Christ. « Si vous ne devenez pas comme des petits, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux ». En ces jours, nous demandons à Sainte Thérèse de Lisieux de nous guider jusqu’à l’amour du Père, en mettant chaque jour en pratique l’Evangile que Jésus nous a confié.
Sainte Thérèse de Lisieux a été canonisée en 1925, et elle a été proclamée patronne des missions et patronne secondaire de la France.

François d’Assise est né en 1182, ses parents tenaient un commerce florissant. Ils pouvaient assurer à leur fils une jeunesse confortable et le petit François l’appréciait bien. En 1206, François a alors vingt-quatre ans, il est atteint d’une grave maladie. En descendant dans le bas de la ville, il entre dans la petite chapelle du couvent de San Damiano et se met à prier. Saisi par une présence, il comprend que Jésus est là et qu’il l’enveloppe de son amour infini .Il sait qu’il n’a plus de temps à perdre pour se laisser saisir par le Christ. Il décide de lutter contre tous les obstacles qui l’empêcheraient de suivre Jésus et de le faire connaitre. Il épouse comme il le dira « Dame Pauvreté ».
Cette conversion ne va pas sans provoquer l’incompréhension, ou la colère de ses parents. Revêtu d’une robe de toile grossière, il parcourt les routes pour proclamer la Bonne Nouvelle .Pauvre de tout, il se découvre comblé de trésors plus précieux que les richesses humaines. Bientôt des disciples vont le rejoindre et il les guidera comme un père. Prend naissance une nouvelle famille religieuse : l’ordre des frères mineurs. Il n’a que vingt-six ans. Il renonce à devenir prêtre par humilité et restera diacre toute sa vie. Configuré au Christ jusque dans sa chair, François d’Assise meurt en 1226,il sera canonisé deux ans plus tard.

En ce mois d’Octobre, puissions-nous marcher en confiance sur les pas de Thérèse et de François pour suivre Jésus et nous passionner pour l’annonce de l’Evangile.

Père Dominique Pissot

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour