Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/DEMEURER-EN-JESUS-ET-PORTER-DU-FRUIT
      DEMEURER EN JESUS ET PORTER DU FRUIT

DEMEURER EN JESUS ET PORTER DU FRUIT

« Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève », dit Jésus


et il poursuit : « De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi ». Le fil conducteur de l’évangile de ce dimanche me semble être le fruit que tout chrétien doit porter et le porter à partir de la sève du Christ. De quel fruit s’agit-il et comment rester lier au Christ ?
Le fruit à porter : Etre un bon chrétien ne se démontre pas mais se montre ; ce ne sont pas des belles paroles qui nous identifient en tant que disciples du Christ mais les fruits que nous portons. Ces fruits ne sont pas nécessairement des choses extraordinaires, ni extravagantes mais des choses ordinaires, des actes concrets, posés en vérité. Par exemple : l’amour mutuel, le partage, l’accueil et la solidarité. Rendre visite à un malade, à un prisonnier, donner un verre d’eau à celui qui a soif, partager son manteau avec celui qui n’en a pas, etc. N’est-ce pas les actes qui feront de nous des bénis de Dieu ? Ces œuvres se produisent et se multiplient grâce à la sève vivifiante de la vigne qui est le Christ, pour qui nous sommes le sarment et sans lequel nous ne pouvons rien faire.
Demeurer en Jésus : l’évangile insiste sur la nécessité de demeurer en Jésus ou mieux, Jésus lui-même insiste sur le lien vital qui doit exister entre Lui et nous. Si nous voulons porter du fruit, il faut que nous soyons attachés à Lui. Pour cela, les attitudes des premières communautés chrétiennes pourraient nous inspirer. Elles étaient attachées au Christ par la foi, par la prière assidue, par l’accueil et l’écoute de la Parole de Dieu, par les sacrements et encore une fois, par le partage fraternel. Il faut entretenir une relation intime, régulière et fraternelle avec le Christ. Cette communion avec Lui ne peut se consolider qu’en Lui parlant et L’écoutant, en nous réconciliant régulièrement avec Dieu et avec nos frères, en participant consciencieusement et activement à l’Eucharistie.
Par notre vie, nous sommes impliqués à l’œuvre du Créateur, par notre baptême et par l’écoute de la Parole de Dieu, nous sommes « purifiés ». Dieu a besoin de nous pour continuer à faire un monde meilleur, un monde d’amour et de fraternité. Alors, que le Seigneur nous garde unis à Lui pour que notre mission porte le fruit qu’Il attend de nous.
Père A. David Dacko

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour