Groupement Notre-Dame, paroisses d’Eaubonne, Saint-Prix, Montlignon, Margency
http://groupementnotredame95.com/Comme-un-grand-dimanche
        Comme un grand dimanche !

Comme un grand dimanche !

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 6 avril 2016
  • réagir

Nous avons marché ensemble sur les chemins du Carême ; nous avons cherché, durant 40 jours, à nous ouvrir à la miséricorde de Dieu.


Nous sommes entrés dans la joie du mystère pascal avec les belles et denses célébrations du triduum et nous avons exulté pendant la nuit de Pâques. Et maintenant, aurait-on envie de dire, on va souffler un peu ... alors qu’il faut au contraire laisser le Christ souffler sur nous !

Le temps pascal est parfois le parent pauvre de nos cheminements paroissiaux, comme si Pâques était l’aboutissement du carême ! Mais Pâques est bien autre chose : c’est l’inauguration d’un temps nouveau. Le temps pascal est plus ancien et bien plus fondamental que le carême, dont le seul rôle est de nous préparer à entrer dans cette vie inaugurée par la Pâque de Jésus. A tel point que les premières générations chrétiennes vivaient les 50 jours après Pâques « comme un grand dimanche », symbolisant l’entrée dans l’éternité !

La communauté, selon la belle formule de Jean Vanier est le « lieu du pardon et de la fête ». Pas de communauté possible sans fête partagée. A quoi bon le pardon expérimenté pendant le Carême, si nous ne profitons pas de la fête ? Cette miséricorde que nous avons cherché à accueillir, voici venu le temps de la célébrer, en ce dimanche qui lui est consacré.

Le temps pascal est une invitation à retrouver cette dimension festive dans une vie chrétienne parfois trop marquée du sceau de l’effort. Laissant de côté un moment nos soucis, nos péchés, nos blessures, qui demeurent encore, nous osons nous réjouir de la grâce qui nous est faite, de la vie qui nous est donnée et la célébrer abondamment.

Bien sûr, la vie continue, et ce « grand dimanche » peut paraitre idéaliste ... Il faut pourtant peu de choses pour manifester que nous sommes en fête : allumer une bougie à la table familiale, fleurir une belle icône de la résurrection dans la maison, chanter un psaume ou un chant de louange le matin, partager de bonnes choses (pourquoi pas à nos voisins, en leur souhaitant une joyeuse Pâques ?) ... et se réjouir d’être rassemblés chaque dimanche par le Ressuscité !

Père Samuel

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Eglise de France

Zenit, le monde de Rome

Diocèse du Val d'Oise

homelie

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour